Le travail n'est pas un coût....

Publié le par pcfguerignypaul

Réseau communiste                                                 février 2012
De Guérigny Urzy.

        LE TRAVAIL N’EST PAS UN COUT
    C’EST UNE CREATION DE VALEUR.

Brosser la situation ne la règle pas.
LES SOLUTIONS EXISTENT: faire sauter le système où ce sont installés la pluparts de gens avide de pouvoir au profit de leurs intérêts personnel.
     Remettre tous les pouvoirs de décisions à leurs place: faire sauter l’Euro, l’Europe, l’intercommunalité qui détruisent l’autorité la plus rapprochée, ce qu’il faut, c’est garder nos communes, nos cantons, nos départements, notre France, pour des coopérations mutuellement avantageuses à tous niveaux, les modifications actuelle de toutes nos structures ne sont pas créées pour servir les peuples, puisqu’elles sont misent en place par le système capitaliste.
      Le capitalisme, les grands financiers pour maintenir le système ont mis en appétits le plus grand nombre de nos dirigeants politique devant des gamelles bien garnies chargé de nous faire avaler, qu’il n’y aurait qu’un système économique et pourquoi pas en profiter, même si cela écrase les peuples, les contradictions de ce système voyou doivent nous interpeller?.
       Des millions de chômeurs, et ont nous dit, il faut allonger le temps de travail, travailler plus la semaine, et partir à la retraite pourquoi pas à 80 ans. Ce qu’il faut, c’est faire rendre l’argent volé par ceux qui se sont enrichit par la bourse (les plus initiés) et autres moyens, pour arrêter cela nationaliser toutes les banques avec le contrôle du peuple, nationaliser tous les grands moyens de productions, renationaliser toutes nos énergies et les nouvelles créées, ainsi que tous moyens de communications, de nos transports, rendre à l’éducation nationale les moyens nécessaires.
       Rendre les peuples plus heureux en leur permettant de produire à dimension humaine, dans un esprit de coopération.
       Créons nos réseaux communistes dans la Nièvre et ailleurs, le communisme n’est pas mort à l’initiative de communistes éclairés aidés par les analyses de membres du comité central  ainsi que d’éminents communistes, tel Emanuel Dang Tran, Henry Alleg de renommée internationale.
        Faire revivre le parti communiste, passe par le rassemblement de tous les communistes écartés, ou ayant quitter le PCF pour désaccord avec les orientations de la direction ces dernières années.
         Nous ne pouvons échapper à une analyse objective, d’où l’exigence d’un congrès du PCF au plus vite avec la participation de tous les communistes, dans l’attente de cette possibilité, des réseaux communiste peuvent se créer s’ajoutant à ceux déjà existants. Les débats peuvent porter sur une analyse de la situation actuelle, le communisme n’est-il pas un objectif de mieux être et de justice sociale que les forces du capital et parfois leur taupes ont tenter d’étouffer. Le PCF n’est-il pas devenu un parti d’élus souvent sous la coupe, l’autorité du PS conduisant à la situation actuelle.
       Débattons, rester dans le système aller dans le mur, ou en sortir par d’autres choix? Mener une véritable bataille idéologique ou croire que le capitalisme nous fera un avenir meilleurs?
       Menons le débat, réorganisons nous pour replacer ce PCF à la hauteur de ce qu’il fut, et plus un parti d’avant-garde.
   

Commenter cet article

Patrick 10/02/2012 14:00


Bien Polo, continue comme ça. Il vont bouger dans les chaumières.


Pat.